Posted tagged ‘photovoltaique’

Le Photovoltaïque à la recherche de sa loi de Moore…

29 novembre 2010

L’association ASPROM a organisé la semaine dernière une session de formation et d’échanges de 2 jours sur les développements du photovoltaïque et des technologies de batteries en France et dans le monde. Elle a demandé à Daniel Lincot, Chimiste, Maitre de Recherche au CNRS et grand spécialiste Français des technologies solaires de présenter l’ensemble du paysage photovoltaïque.

Il a réalisé un travail de présentation très remarquable dans la mesure où il s’adresse à des gens « normaux », c’est-à-dire non spécialistes de ces technologies. Il a fait un effort de clarté dans son exposé en adoptant une démarche très pédagogique et en éclaircissant beaucoup de termes utilisés.

Son exposé est structuré en 8 points :

  • La ressource : le soleil. Chaque mètre carré du territoire Français reçoit en énergie solaire l’équivalent de 1 baril de pétrole par an. Qu’est ce que cela implique sachant que 1 tonne équivalent pétrole correspond à 11.6 Mw/h ?
  • Les rendements : Aujourd’hui, les meilleurs rendements de la transformation de l’énergie solaire en énergie électriques sont de 20% environ. Le rendement maximum auquel on peut compter aujourd’hui est calculé autour de 50%. L’ambition des chercheurs est donc de se rapprocher de ces 50%.
  • La production : L’Europe toute entière produit environ 11 Giga Watts par an à partir du solaire et ce chiffre augmente fortement, de 40% par an environ. L’Allemagne avec près de 7 GW de production annuelle est largement leader alors que la France produit actuellement environ 500 Mega Watts par an. Le Grenelle de l’environnement a fixé un objectif de production de 5.4GW par an en France pour 2020, ce qui donne une bonne idée de l’effort à réaliser. La Chine et Taïwan sont les leaders mondiaux.
  • Les coûts : L’objectif à atteindre en termes de coût de production est de 1€ par watt. Partie de 20€ par watt il y a quelques années, la courbe baisse fortement au fur et à mesure que les nouvelles technologies se développent et sont aujourd’hui autour de 2€ par Watt produit. La loi de Moore du photovoltaïque prend ses bases ici, sachant que le coût du Watt installé est de 6 à 7 € aujourd’hui.
  • La compétitivité : La parité réseau est le gap qui existe entre le coût du Watt produit en photovoltaïque et le cout du Watt produit par un réseau électrique classique. Celui-ci a tendance à se réduire grâce à l’amélioration des rendements. On estime que l’émergence de la parité réseau sera effective sur les régions du sud de la France vers 2015 et sur l’ensemble du territoire Français d’ici 2020.
  • Les acteurs : Aujourd’hui dans la liste des 13 premières sociétés mondiales apparaissent des sociétés qui étaient quasiment inconnues ou très loin dans le classement de 2005, ce qui dénote la vigueur du secteur. First Solar, la première société fournisseur de cellules photovoltaïque est américaine, elle n’existait pas il y a 10 ans. Les constructeurs européens sont plutôt bien placés grâce aux sociétés Allemandes. Les grandes sociétés Françaises qui s’étaient lancées dans le solaire il y a 10 ans ont arrêté ou fortement diminué leur effort.
  • Les filières : Il existe de nombreuses technologies pour transformer l’énergie solaire en énergie électrique. Daniel Lincot présente toutes ces technologies, appelées filières et les compare. Il y a 4 grandes filières : le silicium cristallin et multi-cristallin;  le silicium en couches minces ;  les filières non silicium de type tellarure de galium, et enfin la filière dite CIS et CIGS.
  • Les enjeux : Daniel Lincot aborde enfin les grands enjeux technologiques et industriels liés au photovoltaïque en les expliquant en termes simple et compréhensibles par tout le monde.

Il termine par une session de questions réponses avec la salle.

Enhanced by Zemanta

MPO, naissance d’une filière photovoltaïque française…

28 novembre 2010

L’association ASPROM a organisé la semaine dernière deux jours de formation et d’échanges autour du photovoltaïque. Après une première journée orientée sur l’état de l’art et d’avancement des différentes filières technologiques de fabrication des panneaux solaires et des batteries, la deuxième journée était dédiée à la présentation de réalisations industrielles.

A ce titre était invité Loïc de Poix, PDG de la société MPO, une PME basée à Averton dans la Mayenne. Cette société est au centre d’un ambitieux projet appelé PV20 , auquel est associé le CEA et un certain nombre d’industriels Français sous la bienveillante manne d’Oséo. L’objectif est de construire, vaut mieux tard que jamais, une filière française du photovoltaïque. Loïc de Poix décrit avec beaucoup de précision les enjeux et les caractéristiques de la mutation entamée par sa société MPO qui était jusqu’à l’année dernière l’un des grands fabricants de CD-DVD et Blue Ray dans le monde. Il décrit aussi l’organisation du consortium de recherche PV 20 et la filière industrielle qui s’établit progressivement autour de ce consortium.

Présentation de Loïc de Poix

Questions et réponses

La présentation de Loïc de Poix était suivie d’une session de questions et réponses de la salle, composée de professionnels et de chercheurs dans le photovoltaïque. Bien des questions se posent encore sur la manière dont le gouvernement Français conduit sa politique industrielle par le biais d’Oséo.

Le photovoltaïque et les batteries : l’état de l’art et les problèmes d’industrialisation dans une optique d’économie d’énergie

28 octobre 2010

L’ASPROM, Association pour la Promotion des Technologies Innovantes est un organisme qui organise des conférences de formation d’une journée ou deux sur les nouvelles technologies en cours de développement. L’Asprom fait appel aux meilleurs spécialistes des technologies étudiées. Les formations proposées abordent en profondeurs les développements technologiques, industriels, économiques et de marché et l’impact social des technologies innovantes.

Le 24 et 25 novembre prochain, Roland Dubois, Président de l’ASPROM accueillera pendant 2 jours un ensemble de spécialistes sur le thème « L’énergie solaire photovoltaïque et son stockage ». « Nous avons organisé ce programme intensif de deux jours en trois étapes bien distinctes pour couvrir l’ensemble de la problématique de la production de l’énergie solaire et de son stockage explique Roland Dubois. »

  • La première demi-journée sera consacrée aux technologies photovoltaïques. Qu’est ce que le photo-voltaïque, quel est l’état de l’art dans la fabrication des panneaux solaires, comment abaisser les couts de fabrication et comment réduire les dépenses d’énergie dans la fabrication des panneaux solaires à base de silicium. Quelle est l’équation coût-efficacité de l’industrialisation des panneaux solaires ? Ce thème sera couvert par des spécialistes du photovoltaïque : Daniel Lincot, Directeur de l’IRDEP, Sébastien Delbos de EDF-IRDEP, Emmanuelle Rouvière directeur du LCRE,  Simon Perraud du CEA et Stéphane Guillerez du CEA.
  • La deuxième demi-journée abordera les problèmes des batteries et du stockage de l’électricité. La technologie des batteries a fait de gros progrès en particulier poussées par les innovations dans l’automobile (on estime a 6 millions le nombre de véhicules en France équipés de cellules Li-ion en 2020). Comment construire des batteries capables de stocker plus d’énergie pour un encombrement moindre et une plus grande facilité de manipulation (micro-batteries). Cette demi-journée sera animée par Mathieu Morcrette Directeur du Laboratoire de Réactivité et Chimie des Solides d’Amiens, Florence Fusalba du CEA de Grenoble, Raphaël SALOT, Chef du Laboratoire des Composants pour le Micro Stockage de l’énergie au CEA. Elle se terminera par une présentation de Thomas Sennelier de OSEO qui présentera l’action de l’Agence pour soutenir  les entreprises innovantes dans le photovoltaïque.
  • La deuxième journée de formation sera entièrement consacrée à la présentation d’applications industrielles et de produits innovants développées et mises en oeuvre par des sociétés. Seront examinés et présentés le projet MPO Energy PV20 soutenu par Oseo, Anne Labouret  parlera des developpement de la société Solems, puis Jacques Duval de Legrand, Julien Werly du CRT CRESITT, Ambroise SCHELLMANNS du Laboratoire de Micro électronique de Puissance (LMP) à Tours et Jean-Noël de CHARENTENAY, Dg de EXOSUN présenteront les offres innovantes mises sur le marché par leurs organisations. La journée se terminera sur les conclusions de Jean-Claude BAL de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la Maitrise de l’Energie).

Les 2 jours se dérouleront à Paris au 56 avenue de Wagram, dans les locaux de l’UIMM

Pour s’inscrire http://www.asprom.com/index.php?page=agenda