Quand l’iPhone dérange la RATP


Régie Autonome des Transports Parisiens

RATP

La RATP vient de demander à Apple la suppression de l’application iPhone CheckMyMetro. La régie des transports parisiens reproche à CheckMyMetro, une application iPhone gratuite, de proposer à ses utilisateurs une carte du métro de Paris ainsi que la consultation des horaires des prochains métros, fonctionnalités disponibles sur l’application payante officielle RATP Premium.

Faire du métro un terrain de jeu et d’échange

Au cours de l’été 2010, Benjamin Suchar a crée CheckMyMetro. Son idée ? Faire du métro un terrain de jeu et d’échange. Grâce à l’application iPhone CheckMyMetro, les voyageurs du métro sont connectés au sein d’une communauté. Ils partagent leurs impressions sur leur environnement en « checkant » musiciens, graffitis, contrôleurs, publicités, coups de coeur, coups de gueule ou toute autre action fun, intéressante ou utile dans le métro.

CheckMyMetro lançait une nouvelle version au mois de mai,  encore plus complète pour les voyageurs en proposant notamment l’accès à la carte du métro ou la consultation des horaires et itinéraires de métro.

La RATP y voit une violation de sa propriété intellectuelle

Ce sont ces deux derniers points qui semblent poser problème à la RATP. Dans un courriel adressé à Apple, daté du 20 juin 2011, la RATP demande la suppression de l’application, pour utilisation sans droit de la carte du métro et des donnés de trafic du métro.

Alors que la RATP a lancé une campagne de communication sur la recherche d’itinéraire via les services mobiles, la régie des transports parisiens semble considérer l’utilisation publique de ses données comme une violation de sa propriété intellectuelle. Et ce, alors qu’elle propose sur une application officielle payante (exceptionnellement gratuite pendant la campagne de communication) ces mêmes informations.

On peut s’interroger sur ce choix de conserver le monopole de l’accès aux données pour un service d’utilité publique. Surtout, cette démarche va à l’opposé de l’ouverture des données de transport qui a eu lieu en France à Rennes ou à Bordeaux ou à l’étranger aux Etats-Unis et qui est désormais encouragée par la directive européenne INSPIRE.

Une application utile pour les usagers

Et pourtant l’application CheckMyMetro a déjà prouvé son utilité. De nombreux retards, pickpockets, pannes ou bagarres ont été « checkés » par les utilisateurs sur l’application CheckMy!Metro grâce à la catégorie « CheckMy! Coup de Gueule » ou grâce à Twitter avant même leur annonce par la RATP. Par exemple, le jeudi 10 mars ChrisBoitiaux a dit à 08:32 : « RER A en feu à Charles de Gaulle. Tout le monde sort en courant du quai ». La RATP quant à elle mettra plus d’une demi-heure pour informer les usagers sans expliquer la nature exacte de l’incident. On attend la réaction d’Apple.

Explore posts in the same categories: applications municipales, Mobilité

Étiquettes : , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :