Formation à la fibre… fibre de la formation : une visite à l’AFPA


L’AFPA est une vieille dame, on la croise sans la voir. Elle est là près de chez nous, on y est habitué, mais en fait on ne la connait pas bien… Son vrai nom est Association pour la Formation Professionnelle des Adultes… Crée juste avant la deuxième guerre mondiale, c’est une association loi 1901 dont la véritable naissance en 1946 sous le nom d’Association Nationale Interprofessionnelle pour la Formation Rationnelle de la main d’Œuvre (ANIFRMO), montre clairement l’état d’esprit des gouvernants Français de l’après guerre sur la démocratisation à venir de la formation professionnelle. Destinée à former les ouvriers et techniciens qui reconstruiront la France, elle est gérée de façon tripartite à savoir: syndicats salariés, syndicats patronaux et gouvernement.

Former des adultes à de nouvelles techniques

Elle devient l’AFPA en 1964, dans les prémisses de la formation professionnelle obligatoire pour tous les salariés. Aujourd’hui, après 60 ans de fonctionnement, elle représente 186 campus de formation sur toute la France, 700 formations accessibles dans plus de 300 métiers différents, près de 6000 salariés dont la moitié de formateurs professionnels spécialisés… Elle forme entre 150 et 200000 personnes par an, demandeurs d’emplois ou salariés dans les entreprises, au cours de stages de tous niveaux qui peuvent durer d’une journée à un an.  Sa vocation en a fait un témoin direct des évolutions économiques et technologique du pays. Depuis 2006, l’AFPA a entamé une profonde mutation en s’adaptant plus étroitement aux conditions économiques et en travaillant plus directement avec les régions. Elle a aussi vu son activité d’orientation professionnelle (près de 300000 personnes orientées par an) rejoindre le nouveau Pôle Emploi pour se centrer plus directement sur son rôle de formation continue et de reconversion professionnelle.

Du plombier au technicien fibre optique pour les réseaux télécoms…

Sur le campus de l’AFPA de Champs sur Marne, dans l’Est parisien, Patrick Townsend a été à l’initiative des cours de perfectionnement à la fibre, après avoir longtemps travaillé à la formation de techniciens et de techniciens supérieurs en réseaux informatiques et télécommunications: « Il y a déjà quelques années, explique-t-il, en regardant le marché des réseaux, et en répondant à des demandes de formations émises par les opérateurs et installateurs pour leurs techniciens, je me suis rendu compte que la fibre était en train de devenir un secteur de débouché important pour des jeunes (ou les moins jeunes) qui cherchent un emploi. J’ai suivi sur place des chantiers d’installation de fibre avec France Télécom, côtoyé beaucoup d’opérateurs, d’équipementiers et  d’installateurs, posé plein de questions sur les nouveaux métiers, sur les technologies en place et les évolutions dans un futur proche et j’ai commencé à réfléchir pour mettre en place des cours de perfectionnement en fibre optique  en Ile de France. »

25 millions de foyers français à fibrer

Compte tenu de la vocation de l’AFPA, cette formation devait s’adresser à un public aussi large que possible, employés dans une entreprise ou demandeurs d’emploi. Elle est donc ouverte sans condition de diplôme ni de situation et s’adresse aux gens qui n’ont à priori aucune connaissance de la fibre. Patrick Townsend est parti de la constatation que le plan fibre en France allait conduire à une demande très forte de personnels qualifiés pour poser les réseaux de fibre dans les immeubles et les appartements. Un rapide calcul montre qu’il y a environ 25 millions de foyers à fibrer en France dans les 10 ou 15 prochaines années et qu’il existe  très peu aujourd’hui de formation à l’installation de ces réseaux. Les opportunités sont donc importantes en termes d’emploi à l’heure ou les opérateurs ont commencé à déployer le FTTH.

De nombreuses opportunités d’emploi

« La qualification d’installateur de fibre relève des métiers du bâtiment (le BTP) et non du secteur tertiaire à laquelle nous sommes rattachés » note Claire Sobesky une formatrice qui travaille dans l’équipe de formation réseaux et télécoms, il convient donc de se  tourner vers ce secteur car ce sont eux  qui recruteront ces techniciens dont l’objectif est de mettre en place ce qu’on appelle « la colonne montante » ou encore « le vertical » dans le jargon des opérateurs, avec vocation d’installer la partie du réseau allant du point de mutualisation au pied de l’immeuble, jusqu’à la prise chez l’abonné.  A noter que chaque opérateur utilise des termes différents pour indiquer la même chose, ce qui ne facilite pas la compréhension… La mise en place de formation de ce type a aussi tendance à les aider à utiliser un vocabulaire commun.

Former les techniciens fibres pour le FTTH

Les formations mises en place depuis 3 ans à l’AFPA de Champs sur Marne permettent d’accueillir une centaine de stagiaires par an. L’investissement est important puisqu’il a fallu demander leurs spécifications à tous les fournisseurs de fibre et aux équipementiers fournissant les 4 opérateurs télécom français (SFR, Free, Bouygues et France Télécom). Chaque opérateur a donc défini son approche en termes de réseau d’accès en fonction des technologies de fibre adoptées (GPon ou P2P). Il en résulte que chaque opérateur défini sa chaine de liaison entre le NRO (nœud de raccordement optique) les nœuds de flexibilité (ou encore SRO, sous répartiteur optique), le point de mutualisation au pied de l’immeuble et la prise chez l’abonné sachant que la partie du réseau entre le point de mutualisation et l’abonné est unique et accessible par tous les opérateurs ou fournisseurs de services. Chaque équipementier a aussi indiqué les équipements qu’il propose en fonction de chaque approche opérateur. Le nombre de possibilités est donc assez large et chaque stagiaire doit connaitre les différentes solutions.

9 jours de l’épissure à la colonne montante: un emploi au bout

  • La première formation mise en place s’appelle « Raccordement et mesures ». Elle consiste à apprendre les différents éléments d’une chaine de liaison fibre optique et à apprendre à en raccorder les différents éléments qui fonctionnent selon un cahier des charges. Le stagiaire, en 5 jours intensifs de formation, acquerra le bagage essentiel sur la fibre et ses principes de transmission et aura appris à réaliser le raccordement par fusion et le raccordement par épissures mécaniques. Il aura appris à contrôler les liaisons optiques qu’il réalise et aura abordé les éléments de base de manipulation des équipements de photométrie et de réflectométrie. Une plate-forme spécialement aménagée pour cette formation met à disposition des stagiaires un abondant matériel comportant 8 baies optiques associées à 8 postes de travail, des boitiers de raccordement et des instruments de mesure.
  • La deuxième formation d’une durée de 3 jours s’appelle « Colonne montante FTTH ». Elle permet à une personne connaissant les techniques de raccordement de fibre optique d’être capable de mettre en place une colonne montante complète dans un immeuble, point de mutualisation, boitiers de raccordements sur le palier, coupleurs, câblage et prise chez l’abonné. Les équipements sur lesquels les stagiaires pratiques sont ceux qui sont mis en œuvre par 5 équipementiers (3M, Nexans, Tyco, Prysmian et ITCL) dans le cadre d’un câblage vertical réalisé selon les spécifications des 4 opérateurs de fibre. Ces colonnes montantes prennent en compte les 2 technologies GPON et P2P mises en œuvre en France.
  • La dernière formation « Mesures de liaisons FO » s’adresse à ceux qui connaissent déjà les principes de base d’une chaine optique et maitrisent les techniques de raccordement de fibre. Elle leur permettra en une journée d’approfondir la manipulation des instruments de mesure de photométrie et de réflectométrie en vue de la recette des réseaux de fibre optique et de la validation d’une chaine de liaison optique.

Il est à noter que ces cours de perfectionnement sont également dispensés sur l’ensemble du territoire français aux travers des campus de: Hazebrouck, Rennes, Epinal, Tours, Limoges, Périgueux et Montpellier. L’AFPA dispose aussi de formations diplômantes validées par la remise d’un Titre Professionnel du ministère du travail: IRCC Installateur de Réseaux Câblés de Communication et TRCC Technicien de Réseaux Câblés de Communication.

Explore posts in the same categories: fibre, Formation

Étiquettes : , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

One Comment sur “Formation à la fibre… fibre de la formation : une visite à l’AFPA”

  1. BSL Says:

    Correction SVP : « ICTL » est le nom de l’équipementier non pas ITCL.

    Merci


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :