FTTH fin: Quels financements…


Lors de la réunion du Graco qui s’est tenue il y a quelques jours sous l’égide de l’ARCEP, (voir les deux derniers posts) ont été abordés les différents aspects de la mise en place du très haut débit en France.

Cette réunion assez riche a permis de faire le tour des dispositions réglementaires mises oeuvre pour assurer les investissements des opérateurs dans un bon respect des lois de la concurrence entre les grands opérateurs et les collectivités locales. La problématique de la couverture complète du territoire et l’éventualité de voir se développer une nouvelle fracture numérique ont été assez rapidement évoqués, mais  n’ont cependant pas permis d’avoir une vue approfondie des mises en oeuvre sur le territoire Français. Un compte rendu plus exhaustif et détaillé de la mise en oeuvre du très haut débit sur le territoire Français sera certainement au centre des débats lors de la prochaine  réunion TRIP 2010 de l’AVICCA qui doit se tenir les 18 et 19 octobre prochain.

La Fibre, moins chère que prévu.

Tout d’abord, on apprend que le très haut débit ne coutera pas aussi cher que prévu. 25 milliards d’Euros au lieu des 40 milliards d’Euros annoncés… pour le financement d’une infrastructure de télécommunication digne du 21ème siècle. Nous sommes loin des coûts de financement des infrastructures routières ou ferroviaires.  Les économies d’échelle, les baisses de coût importantes liées au progrès de la technologie, l’ouverture des fourreaux de France Télécom aux autres opérateurs, la mutualisation du génie civil sont autant de mesures qui contribueront à faire baisser la note.

Le financement des infrastructures était abordé en 2 étapes….

-Le grand emprunt et son impact sur  le financement du très haut débit…

Une description assez détaillé du dispositif du grand emprunt et de son impact sur les TIC. Les opérateurs y trouveront leur compte puisqu’ils pourront bénéficier d’aides diverses lorsqu’ils investiront dans des zones dites « moins denses » . On regrettera que le sort des petits opérateurs alternatifs n’ait absolument pas été discuté dans ce chapitre.  Les collectivités locales pourront aussi bénéficier de la manne du grand emprunt…. Tous devront publier des schémas directeurs permettant une meilleure coordination entre les actions du secteur privée et l’action publique…

Benoit Loutrel, Directeur du programme « Economie Numérique » du Commissariat Général à l’Investissement explique le dispositif.

-Comment financer le volet TIC des investissements du grand emprunt?

La deuxième étape, et non la moindre, porte sur la manière de financer ce grand emprunt, sachant que, selon la l’expression de Hervé Maurey, « le grand emprunt est un fond sans fond… »… Il faut donc trouver des moyens de l’alimenter… Le recours à de nouvelles taxes semble inéluctable, l’Internaute se transformant progressivement en nouvelle vache à lait que l’on pressure de toutes parts.

Le Sénateur de l’Eure Hervé Maurey,  chargé d’un rapport auprès du Premier Ministre sur le financement de l’économie numérique, livre en en avant premières les réflexions de fond qui l’ont conduites dans l’élaboration de son rapport qui doit être bientôt remis au Premier Ministre.

Publicités
Explore posts in the same categories: applications municipales, fibre, financement, neutralité des réseaux, Régulation, Territoire

Étiquettes : , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :