Faut-il passer par un incubateur pour créer son entreprise?


Cet été, j’ai eu l’occasion d’assister à une très intéressante conférence sur la création d’entreprise appelée « The Founders Conference« . Elle s’est déroulée le 17 Aout sur le campus de Microsoft à Mountain View en Californie. Elle était organisée par Alain Raynaud, qui est mon partenaire du Founder Institute à Paris, l’un des incubateurs dont il est question dans les 2 vidéos qui suivent. Nous avons crée en février dernier la version parisienne de cet incubateur née en Californie il y a presque 2 ans maintenant.

Le panel regroupait 4 jeunes créateurs d’entreprises dont 3 expliquent leur expérience dans 3 incubateurs différents : Y Combinator, Tech Stars et le Founder Institute. Le quatrième, le plus jeune qui n’est pas passé par un incubateur et a levé de l’argent directement auprès de capital risqueurs, explique aussi son parcours.

Comment faciliter la création d’entreprises ?

Tout le monde reconnait que la création de nouvelles entreprises est un apport essentiel pour l’économie d’un pays, plus particulièrement lorsqu’il s’agit d’entreprises de technologie. Même aux Etats Unis où les liens entre l’université et les entreprises sont très étroits, l’école n’est pas le lieu idéal où l’on trouvera le support, les outils et l’argent pour créer son entreprise. Or aucun lieu n’existe vraiment pour permettre aux créateurs d’entreprises d’y trouver conseils et support indépendants et pour trouver l’argent dont ils ont besoin. Les banques ne comprennent rien au risque et les Capital Risqueurs sont en crise.

Le concept d’incubateurs où de pépinière existe depuis plusieurs années. Originellement, l’incubateur était une sorte d’hôtel pour des petites entreprises qui y trouvaient un certains nombre de moyens logistiques mutualisés, à la demande, leur évitant d’investir lourdement dans des infrastructures. Progressivement, ils ont évolué pour devenir des centres de services plus larges, et ils se sont impliqués plus directement dans le développement des entreprises qu’ils hébergent.

Le capital risque qui a contribué à financer des entreprises innovantes dans la technologie pendant de nombreuses années connait aujourd’hui une mutation profonde. Les grands succès de l’Informatique (Intel, Microsoft, Google, Amazon, E Bay,  etc…) ont contribué à créer des dizaines milliers de millionnaires en dollars dans le monde entier qui à leur tour décident d’invertir directement leur argent dans des entreprises innovantes plutôt que de passer par des fonds d’investissement. Internet a aussi facilité la création d’entreprises de plus petite taille, souvent virtuelles, utilisant moins de ressources et moins de fonds, et capables de devenir profitable rapidement. L’émergence des business angels est venue combler  un créneau laissé vide par les capital risqueurs dont ceux qui survivent s’orientent vers des projets plus lourds, sur des terrains qu’ils connaissent bien.

L’incubateur, un concept qui évolue rapidement

Le rôle des incubateurs est donc en train de  changer radicalement dans la mesure ils deviennent progressivement le noyau et l’animateur de réseaux de créateurs d’entreprises. Ils aident le créateur à asseoir son projet sur des bases solides, à le mettre en oeuvre, l’aident à lever de l’argent si nécessaire et l’aident ensuite dans les premiers déploiements des produits ou des services à travers leurs réseaux. A l’assistance apportée par les « mentors » et par les responsables de l’incubateur lui-même, s’ajoutent  l’entraide que peuvent s’apporter les jeunes chefs d’entreprises entre eux, renforçant la notion de réseau. L’ouverture à l’international est un atout supplémentaire.

Le débat est maintenant lancé de savoir ce que sont ces incubateurs et ce qu’ils qu’apportent réellement.

Le panel qui réunissait ces 4 créateurs d’entreprises est une première pièce qui apporte quelques détails sur le fonctionnement, les conditions d’entrée et les apports de certains des plus fameux d’entre eux aux Etats Unis.

Pour des raisons de stockage et de facilité de lecture, j’ai découpé le panel en 2 parties, mais l’ensemble n’a quasiment pas été édité pour éviter de gommer l’aspect spontané et direct du débat.

Explore posts in the same categories: Entreprise, Etats Unis, Industrie, Recherche & Développement, Territoire

Étiquettes : ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

4 commentaires sur “Faut-il passer par un incubateur pour créer son entreprise?”


  1. […] This post was Twitted by developpeurs […]


  2. […] This post was mentioned on Twitter by bluenove, Christian Vanizette and Marion REMY, Developpeurs. Developpeurs said: Faut-il passer par un incubateur pour créer son entreprise? http://fb.me/FvW7Grkm […]


  3. […] This post was Twitted by HugoAmsellem […]


  4. […] This post was Twitted by alain94040 […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :