WiMax, chronique d’une mort annoncée un peu vite


HTC Evo 4G, premier telephone WiMax chez Sprint

Au début du mois de juillet, lors d’un meeting interne chez Intel Taiwan, Intel annonçait la fermeture de son « 4G WiMax Program Office». Repris par une publication locale, l’annonce était immédiatement transformée en annonce de la mort de WiMax suite à ce qui était appelé un retournement de position et un frein au soutien de Intel à l’industrie du WiMax. La nouvelle était ensuite reprise sans vérification dans la plupart des journaux dans le monde, annonçant la fin du WiMax, qui de toute façon était déjà en sursis…La messe était dite…

Une réponse de la part d’Intel

Connaissant l’implication d’Intel dans le WiMax, j’ai cherché à comprendre ce que signifiait cette annonce en allant rechercher un peu plus d’information à la source. Après tout, c’est bien le rôle du journaliste d’essayer de comprendre… J’ai donc posé la question à un de mes vieux amis qui travaille chez Intel. Je ne dirai pas son nom parce notre conversation n’était pas officialisée par les services de presse de la compagnie. « En fait me dit-il, le résultat de cette annonce est en fait pratiquement le contraire de ce qui a été écrit par la presse…Effectivement, nous avons stoppé le 4G WiMax Program Office au sein d’Intel, mais nous n’avons pas le moindre du monde arrêté le soutien à l’industrie du WiMax. »  Il m’indiquait que le jour même, Intel dans son blog officiel avait publiquement répondu à l’article paru en rectifiant plusieurs points, chose qui arrive très rarement chez le N° 1 des semi-conducteurs… (On ne se risque pas à répondre à la presse, sauf pour les cas d’urgence)…

WiMax couvre 800 millions de personnes dans le monde

L’article (en Anglais) publié sur le blog est assez clair et mentionne que le WiMax est aujourd’hui accessible par 800 millions d’utilisateurs dans 147 pays qui se trouvent dans une zone de couverture WiMax commerciale. Quelques douzaines de villes aux Etats-Unis (dont les plus importantes) font partie de la liste et même Taïwan dispose d’un réseau commercial WiMax nouvellement installé, accessible par plus de 3 millions de personnes. Est-aussi mentionné l’un des principaux fournisseurs de WiMax, la société chinoise Huawei qui déploie du WiMax dans 65 pays, ou encore Motorola qui a multiplié par 2 ses ventes de terminaux WiMax en 6 mois. Enfin, il précisait que plus de 200 PC portables d’une douzaine de constructeurs différents sont proposés sur le marché équipés d’une puce WiMax.

La start’up WiMax est mature

Mais alors, pourquoi arrêter le WiMax Program Office? « C’est ce qui a prêté à confusion me dit-il. » En effet, un peu plus loin dans le texte posté sur le blog, on peut lire : « Intel met en place des « Program Offices » pour faciliter la création, le support et mettre une technologie, un standard (et/ou de nouveaux clients) aussi rapidement que possible sur le marché. Nous avons une poignée de ce type de programme au sein de la compagnie. Par définition, ces « bureaux » sont temporaires.. Ils fonctionnent comme des start’up au sein de l’entreprise, ajoutait mon ami.

Il se passe que pour le WiMax, ce « bureau » a été formé il y a 4 ans et dans ce laps de temps, le standard est devenu complet : le test et le déploiement sur une grande échelle ont été accomplis (plus de 500 dans le monde) et quoi…, même un téléphone vraiment populaire parmi les autres appareil est arrivé sur le marché.Le groupe de standardisation a même identifié les spécifications enrichies de la nouvelle génération 802.16e.  Donc pour nous la mission de sortir le WiMax et de le mettre sur le marché est accomplie. Les gens qui travaillaient sur ce programme ont juste été recasés dans nous groupes de produit chez Intel.” (A noter que l’ARCEP en France ignore toujours superbement le 802.16e qui permet de faire du WiMax Mobile ou nomade et non plus fixe.).

Un changement d’organisation tous les mois

La start’up WiMax a donc grandit et les produits WiMax sont désormais vendus aux sein des différentes unités d’Intel, parce qu’il s’agit de volumes maintenant non négligeables qui s’insèrent parmi les autres… Difficile transition dans la mesure où les vendeurs d’Intel sont rémunérés à la commission comme tout le monde et risquent de moins pousser ce produit qui a été pas mal décrié et qui ne bénéficie pas d’une grosse côte dans le grand public. Le blog reconnait que ce changement d’organisation, comme il y en a tous les mois chez Intel (cela fait 20 ans que je n’essaie plus de comprendre la structure organisationnelle d’Intel), a été plutôt mal communiqué.

Le problème est que depuis ses début, WiMax a souffert d’une assez  mauvaise communication, aussi bien de la part d’Intel que de la part de ses principaux « souteneurs »…souvent trop ambitieux, obligés de déchanter devant la réalité de la technique. Il est surtout mal accepté par les opérateurs de télécommunications qui préfèrent un standard issus de leurs rangs et non pas un standard ouvert venu d’un monde qui n’est pas le leur. Espérons que son entrée dans l’âge adulte lui apportera un deuxième souffle en matière de communication, alors qu’il est  la première technologie 4G disponible et livrée sur le marché de la téléphonie sans fil.

Publicités
Explore posts in the same categories: applications municipales, LTE, Mobilité, Sans Fil, WiMax

Étiquettes : , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

One Comment sur “WiMax, chronique d’une mort annoncée un peu vite”


  1. […] This post was mentioned on Twitter by Marc Duchesne, telcos. telcos said: RT @mduchesn: WiMax, chronique d’une mort annoncée un peu vite http://bit.ly/af4A0P /cc @feedly […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :