CES 2010 : ZigBee pour économiser l’énergie dans la maison numérique


En novembre dernier, la CEC, entendez la California Energy Commission suscitait des réactions très vives des représentants de l’industrie électronique de grande consommation aux Etats-Unis avec une décision qui affectera les californiens achetant un nouvel écran de TV à partir de 2011.  En effet pour réduire la consommation des nombreux écrans et appareils numériques multimédia qui envahissent la maison, la commission a décidé d’imposer une nouvelle limite de consommation des écrans de TV en dessous de 58 inches mis sur le marché dès 2011 et aux écrans de toutes tailles à partir de 2013.

Un CES sous le signe des Greentech

Gary Shapiro, patron du CES et porte parole de la très puissante CEA (Consumer Electronics Association) avait mis le CES 2010 sous le signe des économies d’énergies. Averse à toute régulation, il précisait que l’industrie savait d’elle-même faire avancer ses propres normes de basse consommation. L’Etat de Californie en a décidé autrement et il est certain que l’effet de cette décision suscitera l’innovation dans le secteur sans pour autant ralentir la baisse tendancielle des prix des téléviseurs et écrans, dont un plus grand nombre se vend chaque année.

Supprimer les piles dans les télécommandes

Recherchant donc des innovations structurelles capables de réduire les consommations d’énergie dans la maison numérique, je me suis intéressé à la société Hollandaise GreenPeak, un fabriquant de semi-conducteurs fabless dont j’ai rencontré Cees Links, le CEO. Celui-ci m’a expliqué comment il comptait réduire la consommation de piles électriques dans les manettes de télécommandes qui sont livrées avec les nombreuses set top box, écrans de télévision ou autres appareils numériques contrôlés à distance dans la maison. « Il y a souvent une dizaine de manettes de télécommande  dans chaque foyer, explique-t-il, beaucoup plus dès qu’augmente le nombre d’enfants. Chaque manette fonctionne avec 2, voir 4 piles électriques dont la durée de vie est de quelques mois à deux ans, selon l’utilisation…Ceci est une dépense et un problème de maintenance pour le foyer.  Dans le monde, il se vend 5 ou 600 millions de manettes de télécommandes par an… Notre objectif est donc de développer des composants de base pour les manettes de télécommandes qui seront alimentées par une pile de montre, dont la durée de vie dépasse les 15 ans. »

ZigBee RF4CE, un standard basse consommation

Le standard de réseau sans fil ZigBee  (IEEE802.15.4) appuyé sur les fréquences non licenciées 2.4 GHZ est utilisé depuis longtemps pour des liaisons sans fil à courte distance, à faible consommation, échangeant des petites quantités de données à faible vitesse (250 kbps).  Déjà fortement utilisé dans les réseaux de capteurs, ZigBee fonctionne sur IPv6, grâce à la société ArchRock qui a réalisé l’implémentation de la stack IPv6, facilitant l’intégration de tous ces réseaux dans l’Internet des objets. Depuis l’année dernière, le standard ZigBee a repris sous son ombrelle un standard appelé RF4CE (Radio Frequency For Consumer Electronics) développé initialement par Panasonic, Philips, Samsung et Sony. L’objet de ce standard est d’offrir aux fabricants d’appareils une solution de contrôle à distance adaptée aux appareils de grande consommation à travers des communications sans fil à très basse consommation. Cees Links précise que la consommation de batteries dans les manettes de télécommande serait ainsi réduite de 90%. D’autre part, l’utilisation de communications sans fil pour des manettes de télécommandes est beaucoup plus robuste et plus étendue que l’infrarouge qui ne fonctionne pas si un objet se place dans le rayon. Le standard RF4EC, validé par le consortium ZigBee Alliance, est aussi conçu pour permettre une liaison permettant l’envoie de données dans les 2 sens, ouvrant la voie a de nouvelles applications. Enfin il est conçu pour ne pas entrer en interférence avec les réseaux WiFi ou Bluetooth qui existe dans la maison.

De vastes marchés futurs

Dans un premier temps, GreenPeak a développé des composants pour adresser le marché des télécommandes et estime que sa solution offre une meilleure portée et une plus grande fiabilité que des solutions similaires pour un coût identique à celui de l’infra rouge. Pour Cees Links, « on ne verra plus d’élastique autour des manettes de télécommande pour tenir les batteries dont le boitier est généralement cassé par les nombreuses manipulations ». Il espère vendre plusieurs centaines de millions de composants par an à partir de l’année prochaine. L’économie pour le foyer est aussi substantiel puisqu’une manette sera alimenté pendant 15 ans ou plus par une seule batterie de type 2032 que l’on trouve dans les montres.  Au delà du marché des manettes de télécommande, GreenPeak développe aussi des composants pour une autre extension du standard ZigBee appelé Green Power, qui n’utilise aucune alimentation, mais utilise l’énergie mécanique des interrupteurs sans fil ou manettes de commandes sans fil. Le signal, en général binaire, est généré et transporté grâce à l’énergie générée par la simple manipulation de l’interrupteur. Ce marché est encore plus important que celui des manettes de télécommande, il est estimé à plus de 1 milliard de composants par an dans les années à venir.

Advertisements
Explore posts in the same categories: energie, Fréquences Hertziennes, Internet des objets, Mobilité, Sans Fil, Television, Usages et services

Étiquettes : ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :