La « refondation » de France Télécom


Au Digiworld Forum 2009 de l’iDate la semaine dernière, Didier Lombard , PDG de l’opérateur historique, était invité  à présenter ses vues sur un ensemble de questions qui ont été abordées au cours des deux journées de cette conférence.  J’ai « découpé » son intervention autour des  cinq questions qui lui ont été posées par Francis Lorentz, Président de l’iDate. Chacune des séquences apporte des informations  et des indications sur la « refondation » de France Télécom en cours, à la suite de la crise sociale connue à la rentrée. Au  delà de la mise en œuvre de mesures en interne destinées à améliorer les conditions de travail, France Télécom est entrée dans une mutation stratégique importante qui sera annoncée probablement dans les semaines à venir.

La question de l’ouverture et de la mutualisation des infrastructures de l’opérateur n’a cependant pas été clairement abordée. C’est pourtant le point clé du virage en cours qui concerne tout le monde. ..

Partie 1 : Après la crise, le « grand projet », le virage à ne pas rater

Didier Lombard fait le point sur la situation sociale et les mesures qui ont été prises pour écouter les salariés de l’entreprise et répondre à leurs préoccupations.  Il mentionne le « grand projet » de la refondation de France Télécom, qui doit repositionner l’opérateur en fonction des évolutions futures des TIC. Les TIC vont jouer un rôle important dans la relance de l’économie, elles vont créer des emplois et des nouvelles activités et les télécoms  jouent déjà un rôle dans la croissance « verte ». Il rappelle les chiffres cités par la Commission Européenne pour l’horizon 2015 : «  les TIC devraient générer 1 million d’emplois en Europe et globalement ajouter 850 milliards d’euros de PIB ».  « On a intérêt à ne pas se rater sur la virage qu’on est en train de prendre » conclue-t-il.

Vodpod videos no longer available.

Partie 2 : France Télécom et l’ouverture, « l’innovation bazar » et les smart grids

Le thème de la conférence de l’iDate a été celui de l’ouverture. Alors que beaucoup reprochent à France Télécom d’être un monolithe lourd et fermé, Didier Lombard précise que la compagnie va s’ouvrir encore plus aux monde extérieur pour faciliter et stimuler « l’innovation bazar » face à « l’innovation cathédrale » qui était plutôt pratiquée jusque là…Mais l’ouverture annoncée ne se cantonnera pas seulement à l’ouverture des API comme il l’explique.  France Télécom va aussi utiliser ses énormes ressources pour aller vers des nouveaux secteurs, le transport, la santé et il parle pour la première fois de son intérêt pour les Smart Grids, un sujet très chaud aux Etats-Unis. En effet, la mesure et la gestion contrôlée de l’électricité dans la maison est un thème qui oppose les opérateurs téléphoniques et les compagnies d’électricité aux Etats-Unis,  il faut savoir que Google s’y intéresse de très prêt… « Nous ne faisons pas ça pour le plaisir conclue Didier Lombard, on est là pour être utile à la société. »…

Vodpod videos no longer available.

Partie 3 : Entrée dans le Cloud Computing

France Télécom voit une opportunité dans cette nouvelle forme d’informatique. Le Cloud Computing est abordé ici comme une activité d’infrastructure. Amazon et Google sont les grand pionniers du Cloud Computing, que beaucoup ont tendance à confondre avec l’hébergement informatique, IBM, Microsoft, et tous les grands éditeurs de logiciels sont aussi fortement impliqués. Didier Lombard explique bien : « cela concerne aussi  le volet des services (… informatiques à la demande…) qui s’intègre bien dans « le grand projet » que j’ai en tête. »

Vodpod videos no longer available.

Partie 4 : France Télécom face aux géants  de l’Internet,  dans les services.

Les analystes financiers s’interrogent sur les positions sur le marché de France Télécom, et des opérateurs en général face aux géants de l’Internet. « Aujourd’hui, chacun va jouer sur le terrain du voisin » explique Didier Lombard. Il n’y a plus de « jardin protégé ». Comment France Télécom va-t-il se positionner dans cette nouvelle dynamique industrielle ?  France Télécom est-il un opérateur de service ? Jusqu’où doit -il monter dans la chaine de valeur et comment se positionner par rapport aux grandes sociétés du monde de l’Internet. France Télécom réaffirme son positionnement dans les services. Les NGN, (les réseaux de nouvelle génération) sont différents, leur mise en place en France va couter très cher, mais ces nouveaux réseaux sont indispensables pour les auteurs de contenu, les offreurs de services. «  Je suis optimiste sur le futur qu’ouvre ces réseaux, il y aura certainement plus de régulation pour la mise en œuvre de tout ça, mais ça fait partie du jeu »  ajoute Didier Lombard.

Vodpod videos no longer available.

Partie 5 : La fibre à la maison, le « grand projet » de France Télécom

« Nous n’avons jamais été aussi près du but pour la fibre à la maison » affirme Didier Lombard. Il précise que le dossier réglementaire est vraiment très proche d’être achevé, ce qui permettra le départ effectif du déploiement du FTTH en France. Il évoque la « monté en débit » des réseaux « ordinaires » existants, c’est-à-dire l’ADSL et le satellite… ! Sans toutefois s’approfondir sur cette période de transition qui commence à inquiéter beaucoup d’observateurs et d’acteurs sur ce marché. Il déplore la décision de la Commission Européenne sur le réseau du THD 92…. (tout comme Free Iliad par ailleurs…). Il précise que le Président de la République s’exprimera prochainement sur le développement du très haut débit et que France Télécom annoncera son grand plan de refondation de France Télécom. «Il faut assurer la couverture sur tout le territoire. Nous interviendrons dans toutes les géographies, affirme-t-il, et en même temps nous réinventerons les services de demain » .

Vodpod videos no longer available.

Et maintenant…!

Voila un bien beau discours sous forme de conversation au coin du feu. Il semble que France Télécom, opérateur historique, national, international, et entreprise privée qui intervient dans le quotidien de chacun de nous, soit à la veille d’un profond changement, quant à son mode de vie interne, mais aussi sur la manière dont il opère dans l’environnement économique global. Cette mutation stratégique est préparée dans les hautes sphères de la compagnie et  quelques décideurs du gouvernement. Mais, rien ne filtre sur les aspects stratégiques importants, qui auront un impact immédiat sur notre vie quotidienne. Laissera-t-on France Télécom s’appuyer sur sa position dominante dans les réseaux d’infrastructure pour se créer une position dominante dans les services, au nom d’une certaine vision de la défense des intérêts nationaux (vieux refrain)… ?

Advertisements
Explore posts in the same categories: Cloud Computing, Convergence PC- Mobile, energie, Entreprise, Europe, Industrie, Régulation, Tendance, Territoire, Trés haut débit

Étiquettes : , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

5 commentaires sur “La « refondation » de France Télécom”

  1. marc duchesne Says:

    France Telecom: retour vers la DGT ? Délégataire du Grand Terroire ?….

  2. Michel LEBON Says:

    Discours lénifiant du loup caché sous une peau d’agneau …
    Sous couvert de « montée en débit » j’appréhende de plus en plus que l’ARCEP soit amenée à avaler la couleuvre de la pire des solutions dite du « réaménagement » de la boucle locale … sous pilotage « contraint et forcé » (pour les autres) de FT, et que le plan fibre soit dilué dans le temps …
    Adieu 2020 !?


  3. Un grand merci à Alain pour toutes ces infos.
    Comme FT va intervenir en Lozère dans le cadre du plan régional de couverture des zones blanches je vais voir comment les utiliser au mieux pour tenter de « faire muter » l’accord NRA ZO en « montée en débit » pour passer des 2 mégabits promis à échéance de 2011 à plus de 5 Mbit/s pour avoir du triple play, service qui sera la règle en France à ce moment là.
    Et puisque »Nous n’avons jamais été aussi près du but pour la fibre à la maison »que FT commence à nous mettre la fibre au village, le fameux FTTH rural(Fiber To The Hameau),demande récurrente des Webs du Gévaudan (http://websdugevaudan.wordpress.com/)


  4. Didier LOMBARD a décidément le don des formules malheureuses:

    « Nous ne faisons pas ça pour le plaisir conclue Didier Lombard, on est là pour être utile à la société. »

    Cela classe le bonhomme


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :