Motorola plante une dent dans la pomme


droidlogo-1-215x81« Je n’ai pas un vrai clavier, je ne fait pas tourner deux applications en même temps, je ne peux pas prendre des photos de nuit, je ne permets pas les développements ouverts, on ne peux pas me personnaliser, je ne peux pas faire pas tourner des widgets et je n’ai pas de batteries amovibles… ? »apple-logo

« Et bien, tout cela, le nouveau Droid (de Verizon) le fait » nous explique Motorola dans une campagne publicitaire lancée aujourd’hui sur les chaînes américaines ainsi que sur un site Web de Verizon, l’opérateur téléphonique N° 1 aux Etats-Unis. Les deux compères ont ainsi décidé de ne pas laisser l’iPhone aller aussi facilement de succès en succès, le jour même ou Apple annone des résultats trimestriels et annuels incoyables en temps de crise qui ont immédiatement propulsé le cours de son action au dessus de 200 dollars. La campagne a été lancée alors que le nouveau smartphone compatible Android annoncé il y a quelques semaines par Motorola n’est pas encore dans les boutiques de Verizon. Il sera disponible dans les boutiques Verizon à partir du 1er décembre 2009.

moto_droid_04

Premières impressions

Les premières photos et les premières prises en main de cet appareil semblent plutôt enthousiastes et ont suscité un nombre impressionnants de commentaires sur le site The boy Genius Report ou bien sur le site de Tech Crunch où Michael Arrington précise : « ce téléphone est le résultat d’un triple effort de Motorola, Verizon et Google. Il ressemble à l’iPhone et pourrait être aussi fin et même encore plus fin que que l’iPhone 3GS .Il a aussi deux avantages clés sur l’iPhone, un clavier physique qui glisse sous l’appareil et l’utilisation du réseau de Verizon. » Mon avis, ainsi que quelques uns des centaines de commentaires qui accompagnent les deux sites, est que le clavier et le réseau de Verizon sont des arguments plutôt personnels assez peu objectifs et difficilement mesurables.

Un hardware supérieur

On sait en effet que le clavier ou l’absence de clavier ne fait pas la qualité d’une interface, et que le réseau d’un opérateur peut fortement varier d’une zone à l’autre . Arrigton un peu plus loin ajoute: « Ne vous trompez pas, ce Droid est le fer de lance de Android de Google et ce premier appareil sera la première vraie menace pour l’iPhone d’Apple… Il poursuit : Le Droid est l’appareil mobile le plus sophistiqué à arriver sur le marché d’un point de vue matériel.. » Il précise que la version du système d’exploitation Android employée aura une interface améliorée de façon significative mais il laisse implicitement supposer, après avoir mentionné le Palm Pre comme un autre concurrent potentiel de l’iPhone que le fait d’avoir le réseau de Verizon comme support donnera un avantage décisif au Droid.Rappelons que le réseau de Verizon fonctionne sous une technologie de téléphonie, appelée CDMA, qui rend les terminaux utilisés non interopérables avec les terminaux qui fonctionnent sur 3GSM et +, un système de réseau dominant dans le monde aujourd’hui.

Interface, interoperabilité et distribution pour séduire l’utilisateur

L’arrivée du Droid sur le marché risque de rapidement centrer la bataille entre les deux appareils sur le plan de la qualité des logiciels et de l’interface, ce que les américains appellent «l’expérience utilisateur ». Apple, avec ses quelques 30 ans d’activité plutôt réussies dans l’interface utilisateur ne semble pas pour l’instant, ni dans un futur proche, en situation difficile. L’homogénéité de sa plateforme iPhone, bien que non ouverte, est un atout considérable du point de vue des développeurs qui ne perdent pas d’énergie à adapter leurs applications sous les centaines d’interfaces différentes au gré des multiples appareils et des opérateurs ajoutant leurs propres caractéristiques.

Une confrontation de titans

Google, qui depuis longtemps est assez détestés par les opérateurs téléphoniques (demandez donc à Didier Lombard, le CEO de France Télécom…) semble avoir pris une approche plutôt conciliante pour s’accorder leur sympathie. Dans ce jeu à quatre, n’oublions pas Microsoft, concurrent de Google et d’Apple, qui vient de mettre son Windows Mobile 6.5 sur le marché et Nokia qui occupe une place à part avec Symbian,  important sur le marché mais toujours assez peu utilisé aux Etats-Unis. Les stratégies de distribution et de marketing vers le grand public vont jouer un rôle primordial… On ne voit pas encore bien le rôle que jouera le LTE, qui risque de fragmenter un peu plus le marché des terminaux . Enfin, l’Asie (pour les volumes) sera probablement un acteur déterminant dans cette confrontation de titans qui commence.

Explore posts in the same categories: Etats Unis, Mobilité, open source, Sans Fil, Terminaux mobiles, Usages et services

Étiquettes : , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :