Manche Numérique, toujours en avance d’un réseau


Manche numRoland Courteille est le nouveau Directeur Général  de Manche Numérique, Syndicat qui regroupe les quelques 500 communes du département de la Manche, dont une des vocations est d’assurer le développement numérique du territoire. Il remplace Philippe Legrand qui a choisi de diriger le développement de la société Nomotech, devenue récemment le premier opérateur WiMax en France. J’avais eu l’occasion d’interviewer Philippe Legrand  en 2004, juste après la création du Syndicat. Il m’avait expliqué pourquoi et comment le département de la Manche n’avait pas signé le « Pacte » des Départements Innovants promu par Thierry Breton, CEO de France Télécom et futur éphémère Ministre des Finances. (« Nous ne sommes pas un Département Innovant« ).  Roland Courteille n’est pas  « un petit nouveau » pour Manche Numérique puisqu’en tant de Directeur du Cabinet du Président du Conseil Général, il a activement participé, auprès des élus du département, à la constitution du Syndicat en 2004.

2Mbps minimum sur tout le territoire… FTTH pour 2010

Aujourd’hui, grâce à l’action de Manche Numérique, le département de la Manche peut se vanter d’avoir un réseau d’accès à Internet qui offre au minimum 2 Megabits par seconde sur tout le territoire. Peu de départements Français peuvent en dire autant. Juste pour information, en Silicon Valley où je passe une bonne partie de mon temps, j’ai difficilement 1.5 Megabits par seconde et j’habite à 1 km des quartiers généraux de Google… ! De plus, d’ici le début de l’année prochaine, 26000 foyers de deux villes, St Lo et Cherbourg, disposeront de la fibre à la maison…

J’ai filmé Roland Courteille lors des récentes Assises du Numérique qui se sont tenues à L’université Dauphine à Paris à la fin du mois de septembre. Certains intervenants de cette manifestation sont encore à se poser la question de savoir si plutôt que d’installer de la fibre on ne pourrait pas envisager des investissements moins lourds avec des technologies alternatives (du DSL ++ par  exemple… ou du satellite !! ). Pour Roland Courteille, l’affaire est entendue, c’est la fibre qui est au cœur du dispositif.  Aujourd’hui l’enjeu est de continuer et maintenant de développer les services.  « Nous voulons aller plus loin » conclue-t-il, «  Il faudrait que l’Etat nous aide et nous donne la possibilité de créer un syndicat de réseau unique. »  Avez-vous entendu parler des smartgrids… ?

Explore posts in the same categories: applications municipales, Territoire, Trés haut débit, Usages et services

Étiquettes : , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :