La Silicon Valley se converti au silicium solaire


solyndra_x220Prêt à créer une action médiatique pour redorer son blason quelque peu terni par la quasi-faillite de l’Etat de Californie dont il gère les destinées, Arnold Schwarzenegger vient de se déplacer dans la ville de Fremont dans la Silicon Valley pour annoncer l’arrivée prochaine d’une usine de 100000 m² pour la production de panneaux solaires, encore appelés cellules photo-voltaiques

Accompagné de Steven Chu, secrétaire d’Etat américain à l’énergie et discutant par téléconférence satellite avec le Vice Président Américain Jo Biden, il annonçait que la société start’up Solyndra allait développer une usine de panneaux solaire dont le coût total sera de $733 millions pour une capacité de production annuelle de panneaux capables de produire jusqu’à 500 megawats, soit la consommation électrique d’une ville de 30000 foyers. Cette usine s’ajoute à une usine déjà existante à Fremont alors que la société envisage déjà d’en construire une troisième de 200 000m² qui pourrait utiliser les bâtiments de l’usine d’automobile Nummi, en cours de fermeture.

Cette usine sera ainsi une vraie bouffée d’air pour la ville de Fremont qui héberge Nummi, une grande usine de construction automobile dont les portes doivent fermer des suites de la crise. Nummi, constructeur d’automobiles, était né en 1984 d’une joint-venture signée entre les constructeurs automobiles Toyota et General Motors. Il vient en effet annoncé qu’il allait fermer ses portes à Fremont et les 5400 salariés seraient licenciés ou reaffectés dans d’autres unités de l’un ou l’autre des 2 partenaires.

Schwarzenegger  profitait de l’évènement pour  rappeler qu’il soutenait fortement la proposition  de l’Etat de Californie dite  “Assembly Bill 1111” revue le 13 mai 2009 dont  l’objectif est d’exonérer de taxes (équivalent de notre TVA) tous  les produits liées aux énergies nouvelles comme les panneaux solaires, les cellules photo-voltaiques,  les éoliennes etc…Déjà, les élus locaux voient dans cette start’up d’un nouveau génre, un renouveau de la Silicon Valley qui a établit sa richesse il y a 50 ans sur le silicium avec des sociétés comme Fairchild, Zilog et Intel.  En 2004, le gouverneur lançait une initiative appelée “un million de toits solaires” encore appelée CSI (California Solar Initiative) qui comporte $2.9 milliards d’incitations financières à destination des propriétaires de maisons et de bâtiments pour installer des systèmes photo-voltaiques sur leurs toits. Ce plan a été finalisé en 2006.

La société Solyndra vient ainsi de se voir attribuer une garantie Fédérale pour un prêt de $535 millions pour la construction de cette usine qui devrait conduire à la création immédiate de 3000 emplois (pour la construction de l’usine) et de 2000 autres emplois pour la fabrication des panneaux solaires. Beaucoup d’emplois seront aussi crées par des sociétés qui installeront les panneaux solaires. Jo Biden précisait : « Ces emplois crées seront permanents, ce sont ces emplois qui définiront le 21ème siècle. ». A cette somme, Solyndra ajoutait un nouveau tour de capital risque de $198 millions portant à près de 900 millions le total des capitaux levés.

Solyndra est une start’up qui a été crée en 2005. Elle a déjà levé $600 millions de capital risque sur une nouvelle technologie de conception et de réalisation des panneaux solaires de façon à optimiser le rendement et réduire les coûts d’installation. La technologie propriétaire de Solyndra utilise un panneau constitué de petits tubes de verre recouverts entièrement de film fin photo-voltaique. Appelées “copper-indium-gallium-selenide sandwich” plus connue sous le nom de cellules  CIGS, les cellules sont faciles à assembler, coûtent moins cher à produire même si elles produisent moins d’électricité, mais permettent de capter l’énergie solaire sous tous les angles et sont capables de supporter des vents violents, une fois posées.

La garantie de prêt accordée par le gouvernement américain est le premier d’un plan de $2 milliards de dollars qui avait été mis en place par le US Department of Energy  (DOE) en 2005 (sous l’administration Bush) pour stimuler le développement des énergies alternatives, mais aucun fond n’avait été alloué à ce plan qui restait sans effet. L’adminstration Obama a rapidement décidé de lui allouer des fonds pour ravivier ce plan dans le cadre du Recovery act de 2009. Solyndra est la première société des 156 inscrites à ce plan,  parmi lesquelles se trouvent Tesla Motors à Menlo Park ou encore Bright Source Energy basée à Oakland.  Aujourd’hui encore fortement dépendant de subsides et d’incitations gouvernementales, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe, l’industrie photo-voltaique est toujours à la recherche d’un modèle économique viable.  Solyndra affirme cependant avoir un carnet de commande déjà bien plein, avec plus de $2 milliards de dollars de contrats.

Publicités
Explore posts in the same categories: énergie solaire, Etats Unis, Industrie, Territoire

Étiquettes : ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :