Qui tire les ficelles…?


hook-photo.marionetteLe groupe américain Free Press vient de lancer un nouveau site appelé Astroturf dont le but est de mettre en évidence les liens entre les multiples organismes US dits « d’information » autour du secteur des télécoms – média et les grands opérateurs du secteur qui les financent pour faire passer leurs messages dans l’opinion publique et appuyer leur programmes auprès de Washington. En effet, les grands opérateurs et cablo-opérateurs ont embauché plus de 500 lobbystes qui, jour après jours, élaborent des rapports et diffusent des informations auprès des journalistes, des bloggeurs, des députés, sénateurs et élus locaux sous le couvert d’un grand nombre d’organismes et groupes prétendus nés de la base ou soi-disant indépendants dont ils financent le fonctionnement de façon généralement cachée.

Un site pour mettre à jour les financements occultes

Timothy Carr de Free Press explique : « Les faux organismes soit disant nés de la base dépensent d’importantes ressources pour désinformer le public et promouvoir les plans des sociétés qui paient leurs factures. Nous avons besoin de transparence, d’honnêteté et de responsabilité…. Les opérateurs de cable et de telephone doivent arrêter de biaiser les faits et de se cacher derrière ces groupes astroturf … » Le site fait appel à ses lecteurs pour poster des informations sur ces groupes. Il cite quelques uns d’entre eux tel FreedomWorks, Americans for Prosperity, NetCompetition et the Heartland Institute, tous financés en sous-main par des opérateurs.
Parmi les informations fournies par FreePress sur son site, on trouve un « money trail » qui recense l’argent dépensé par les opérateurs dans des actions auprès des lobbyistes pour faire passer leurs idées à Washington.

De la fibre pour 87500 foyers américains…

Ainsi, Comcast aurait dépensé $45 million en aides diverses auprès des lobbyistes, un montant qui aurait permis de fournir du haut débit à 150000 foyers. Verizon aurait dépensé plus de $70 millions de dollars, montant qui aurait pu être dépensé à déployer la technologie FIOS permettant à 87500 nouveaux foyers américains de recevoir le très haut débit par la fibre. AT&T, dont le chiffre d’affaire annuel dépasse les 100 milliards de dollars, a dépensé plus de $73 millions, ce qui aurait pu apporter 730000 iPhones à des étudiants. Les $24 millions de dollars dépensés par Time Warner auprès des lobbyistes aurait pu être utilisés à aider 100000 foyers à bas revenus pour accéder au haut débit….Répertoriées par « the office of public records » du Senat Américain, les fonds officiellement dépensés auprès des lobbyistes durant le 1er semestre de cette année sont de $12 millions par AT&T auprès de 92 lobbyistes, de $9 millions par Comcast pour 100 lobbyistes, $13.4 millions par Verizon pour 194 lobbyistes, $560.000 pour 28 lobbyistes par la US Telecom Association, $9.6 millions par la NCTA pour 102 lobbyistes et $2.4 millions par Time Warner pour ses 34 lobbyistes.

La consolidation facilite le contrôle d’Internet

Free Press est un groupe crée en 2002 par Robert McChesney, John Nichols et Josh Silver. Il regroupe aujourd’hui un demi-million de membres actifs qui financent l’association et une trentaine de personnes à plein temps. Son but est, à travers des actions de communication et de formations, de promouvoir une réforme du secteur des télécom et des média vers une plus grande transparence, une plus grande diversification et indépendance. Elle veut éviter la consolidation de cette industrie dont le résultat sera une prise de contrôle d’Internet avant que le public ne puisse dire quoique ce soit. Dans sa profession de foi, on peut lire : « Notre système de media n’a pas été crée par “la main invisible” du marché libre et ouvert. Il est le résultat de politiques mises en place par le congrès et la FCC (Federal Communications Commission) à Washington. La « dérégulation » n’existe pas. Nous aurons toujours des règles (essayez simplement de créer votre propre station de radio sans licence et regarder combien de temps la FCC met à réagir…). Est-ce que les lois et les règles bénéficient au public ou bien bénéficient-elles simplement aux grandes sociétés qui ont les moyens de se payer des lobbyistes à des prix exorbitants… »
En France, chacun sait que les lobbyistes n’existent pas, que la transparence est parfaite et qu’il y a tellement d’acteurs sur le marché que la concurrence s’exerce dans un climat de discussion claire et ouverte… Nos élus peuvent serainement légiférer pour les intérêts de leurs électeurs, Christine Albanel  et Frederic Mitterand le confirmeront !! Et puis nos opérateurs ont de tels problèmes financiers durant cette crise qu’ils préfèrent se centrer sur des investissements réduisant la fracture numérique.!!

Explore posts in the same categories: Etats Unis, Industrie, Régulation, Recherche & Développement

Étiquettes : ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :