Apple veut-il reinventer le PC ?


Ipod TouchAprès l’iPod qui a rapidement pris le leadership sur un marché du MP3 jugé mature, et l’iPhone qui en deux ans à eu un sérieux impact sur le marché de la téléphonie mobile, Apple préparerait un nouveau « coup », destiné cette fois au marché encore mal défini des netbooks, tablettes PC, ultraportable… nés de la convergence fixe-mobile, voix-données,  et des loisirs numériques. Le site AppleInsider n’hésite pas à dire qu’Apple prépare quelque chose d’aussi important que ce que fut le Newton au début des années 90, le succès en plus.

Une nouvelle forme de netbook

L’information parue la semaine dernière dans le site Apple Insider était immédiatement reprise par la presse grand public : « Apple prépare un nouvel iPod Touch plus grand et plus puissant avec un micro, appareil photo, etc…. » En fait l’information n’est pas vraiment nouvelle puisque AppleInsider parle régulièrement de ce projet depuis 2007. En fin d’année dernière, quelques jours après Noel, le site américain Tech Crunch mentionnait cette rumeur, précisant que des prototypes dotés d’un écran 9 pouces (rappelez vous l’écran du premier Macintoch… !) circulaient chez des constructeurs asiatiques et que l’annonce pouvait être raisonnablement attendue vers l’automne 2009. Pour anticiper et apprécier l’annonce de ce nouveau matériel, (généralement accompagné d’un service) essayons de mieux comprendre le fonctionnement de Steve Jobs dans ses deux précédentes annonces. J’ajoute aussi quelques enseignements recueillis au cours de plusieurs interviews réalisées auprès de gens qui ont travaillé directement avec lui, assez récemment sur la préparation de l’iPhone et dans des temps beaucoup plus anciens lorsqu’il préparait le Macintosh.

Une préparation minutieuse et sans compromis

C’est lui et seulement lui qui donne le feu vert pour le lancement du produit, lorsqu’il juge que la compagnie et le produit sont prêts. L’iPhone, par exemple, fut mis en gestation dès 2001 un fois qu’il a été convaincu qu’Apple devait se lancer dans la téléphonie. Mais il ne s’en est occupé sérieusement qu’à partir de 2005, lorsque l’iPod était sur les rails. A ce moment là, le produit est devenu le sien. Le concept du produit a alors été longuement travaillé, appuyé sur ses propres visions et croyances personnelles (le téléphone sans clavier par exemple pour l’iPhone, un design innovant, des fonctionnalités nouvelles) qui conditionnent fortement le produit et pour lesquelles il n’admet aucune divergence, aucun compromis. On sait qu’il est très « religieux » sur tout ce qui touche à l’interface utilisateur, sur la manière dont l’utilisateur accède au contenu multimédia (musique, vidéo, voix), sur l’importance de faire des produits de grande consommation, etc….

Apple continue d’évoluer dans un monde qui lui est propre

Là viennent s’ajouter des innovations commerciales, de service ou marketing fortement liées à l’image d’Apple et à sa stratégie à moyen terme (si vraiment il y en a une). Apple est aujourd’hui une société de produits grand public de haut de gamme. Ces innovations sont d’autant plus intransigeantes et radicales qu’Apple est redevenue une société qui réussi, mais continue d’évoluer dans un monde assez fermé qui lui est propre, isolement qui lui a couté très cher il y a quinze ans. Cependant cet isolement relatif lui permet de se positionner de façon innovante. La culture du secret contribue (de façon très économique pour Apple) à entretenir les spéculations et l’intérêt du grand public jusqu’à l’annonce. Steve Jobs n’hésite pas non plus à micro-manager le projet parce que la survie de l’entreprise en dépend…C’est un signe de l’importance et de la portée du projet. Rien d’autre ne compte pour lui et il décide des moindres détails.

Une mécanique bien rôdée

Une fois son accord obtenu le premier produit /service est rapidement annoncé. Mais l’histoire ne s’arrête pas ici et comme on l’a vu avec l’iPod et l’iPhone, le produit et les services associés sont déclinés, améliorés, enrichis selon un agenda bien calculé et bien organisé. Les responsables d’Apple ont montré qu’ils étaient capables d’organiser cette mécanique avec assez peu de failles. L’ambition de Steve Jobs est de faire des produits de grande consommation qui changent la manière dont les gens accèdent aux contenus et se divertissent. Avec l’iPhone, il était confronté pour la première fois à la téléphonie et à la communication, il abordera bientôt la convergence. Je ferai le point là dessus demain.

Publicités
Explore posts in the same categories: Convergence PC- Mobile, Mobilité, Netbooks, Recherche & Développement, Television, VoIP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :