Skype sans restriction sur les mobiles… !


skype_logoLa commission Européenne menace de brandir les lois anti trust dont elle dispose pour éviter que les opérateurs ne bloquent l’usage de certains services, dont Skype, sur leurs réseaux. En effet, depuis plusieurs mois, certains opérateurs téléphoniques européens bloquent sans le dire ou annoncent qu’ils vont bloquer l’usage de Skype pour les mobiles sur leurs réseaux. Viviane Reding, la Commissaire Européenne chargée de la société de l’information répondant à une question écrite d’un député Européen a vivement rappelé son attachement à la neutralité des réseaux, tendant à en étendre la portée sur les réseaux mobiles. « La régulation indique qu’il ne doit y avoir aucun obstacle à l’émergence d’applications ou de technologies qui peuvent être un substitut ou une alternative à des services d’itinérance comme le WiFi, la VoIP ou les services de messagerie instantanée. »

Vers la neutralité du réseau sur les mobiles…

Voici quelques semaines, Nelly Kroes, la Commissaire Européenne chargé de la concurrence laissait entendre qu’une enquête était en cours au sujet de certaines menaces de violations des lois antitrust par des opérateurs mobiles européens. Viviane Reding poursuit : « La commission s’intéresse de très près à toute initiative des operateurs télécoms cherchant à bloquer l’utilisation des services de Skype. » Plus précisément, la député Christel Schaldemose s’était inquiétée de l’annonce par T-Mobile de son intention de surtaxer les communications passées avec Skype sur ses mobiles. Cette menace ne fut pas mise à exécution après une intense campagne publique et dans la presse. En réponse, T-Mobile envisage maintenant d’imposer une taxe forfaitaire pour tous les usages de services de VoIP, en plus des tarifs d’utilisation du service normal et de la messagerie. Vodafone, le plus gros opérateur mobile dans le monde a déjà indiqué qu’il envisageait une démarche identique sur ses réseaux

Des services qui ne coûtent rien à l’opérateur

Pour Viviane Reding, la neutralité des réseaux signifie que le contrôle des réseaux doit être limité aux actions de « prioritisation » du trafic pour améliorer l’expérience de l’utilisateur et pour apporter de la valeur et de la croissance aux opérateurs. Les opérateurs de services Internet sur les réseaux fixes utilisent déjà des systèmes de gestion de réseau qui affectent des priorités au trafic de certaines sociétés durant les heures de travail et au trafic des foyers le soir et la nuit. Ces systèmes offrent aussi des connections plus rapides pour des tarifs plus élevés. « Exporter ce concept aux services internet mobiles a du sens, dit un expert européen des télécom, mais en ce moment, sur les réseaux mobiles, le débat n’est hélas pas centré sur la gestion du réseau. Il est réellement centré sur ces nouvelle charges illégitimes facturées aux consommateurs pour l’utilisation d’un service gratuit qui ne coûte rien de plus à l’opérateur. » Jusqu’à présent, l’ARCEP en France a activement supporté les positions de la Commissaire Européenne sur la neutralité du net dans le domaine des réseaux fixes. Verra-t-on le débat s’élargir aux réseaux mobiles alors que se développent les accès Internet sur Mobile et où la gestion des réseaux est encore très opaque pour le consommateur?

Advertisements
Explore posts in the same categories: Europe, Mobilité, Régulation, Sans Fil, VoIP

Étiquettes : , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :