Google Chrome OS : repenser la notion de système d’exploitation


photo Google OSGoogle, en annonçant son futur système d’exploitation Chrome OS jette un nouveau pavé dans la marre des opérateurs téléphoniques, des fabricants de téléphones cellulaires, des fabricants de PC et bien sur de son vieil ennemi du nord ouest des Etats-Unis, Microsoft. En novembre 2007, Google annonçait Android, un nouveau système d’exploitation pour smartphone qui aujourd’hui grimpe très lentement au hit parade des systèmes d’exploitation pour mobile, mais pas suffisamment pour commencer d’inquiéter les poids lourds du secteur, iPhone, Blackberry, Symbian et Windows Mobile 6.5. Depuis quelques mois, tout le monde pensait que le système Android serait étendus à la nouvelle génération montante de PC portables « légers et communicants » appelés les Netbooks. Ce sont des appareils ultra léger, capables de tenir dans le sac d’une femme. Ils  sont cependant capables d’exécuter toutes les activités courantes d’un PC et d’accéder à Internet à peu près n’importe où, soit par le réseau téléphonique (grâce à une clé USB vendue par un opérateur) ou par un réseau WiFi. Compte tenu de l’importance des tâches de communication mobiles dans ces appareils, beaucoup de gens pensaient qu’Android allait progressivement s’élargir pour les équiper…

Partir des utilisations Internet

Mais aujourd’hui, Google présente une nouvelle approche assez sensiblement différente de la tendance qui a conduit la mise en place des systèmes d’exploitation depuis que Microsoft existe. « Il y a 9 mois, Google annonçait Google Chrome Browser »: précisaient hier soir Sundar Pichai, VP Product Management et Linus Upson, Engineering Director dans le blog de Google. « Il atteint déjà 30 millions d’utilisateurs… Aujourd’hui, nous annonçons Chrome OS, un nouveau projet qui est une extension naturelle de Chrome. C’est notre tentative de repenser ce qu’un OS doit être. » En effet, Microsoft avait conquis Internet avec son browser MS Explorer en s’appuyant sur Windows qui dominait déjà largement le secteur des PC. Rappelons que le rôle de Windows a été d’homogénéiser la plateforme PC autour des logiciels de productivité et de réseau. Le PC a ensuite a servi de tremplin à Internet vers le grand public et déclenché de nouvelles évolutions de la plateforme, évolutions dont Windows n’était plus forcément au centre. Google compte-t-il opérer de façon quasiment inverse en partant de son browser Chrome, très bien adapté aux tâches effectuées dans un environnement Internet (y compris le social computing) pour élaborer un nouvel OS qui collerait mieux à l’évolutions probable du PC dans la convergence fixe et mobile, disons « le Netbook » et à l’arrivée du Cloud Computing ? Cette démarche n’est pas vraiment neuve, mais portée par Google, elle risque d’avoir un certain impact. En France, le système JoliCloud, en cours de développement par Tariq Krim, le fondateur de Netvibes, procède de cette analyse. Plusieurs constructeurs de Netbooks dont Asus ont amorcé des démarches de ce type. Les rumeurs concernant un « Netbook » à la façon Apple,  rapprochant le MacBook et l’iPhone pourraient aussi se confirmer à l’automne.

Un système léger, collaboratif et sécurisé

Pratiquement, le système Google Chrome OS sera mis en Open Source et apparaitra sur les premiers Netbooks vers la fin 2010. Il mettra la machine en route en quelques secondes et non pas après plusieurs longues minutes d’attente. Son interface sera aussi transparente que possible et particulièrement adaptée aux tâches que nous sommes désormais habitués a réaliser sur le Web : disons chercher et regarder les news, des photos, des vidéos, accéder à facebook pour partager des documents, des photos, des informations ou encore à Twitter, recevoir des mail, parler en voix sur IP, partager des applications, présenter et partager des données stockées ailleurs, travailler à plusieurs sur les même données en temps réel, etc…. Une différence importante est que les aspects « collaboratif » sont abordé à la manière de monsieur tout le monde. Finies les applications conçues selon une vision de l’entreprise qui date du siècle dernier et handicapée par les lourdeurs de l’héritage Windows. Les aspects de sécurité, un gros problème de Windows depuis très longtemps, seront complètement revus à la base… Il y a effectivement besoin d’une vraie architecture sous-jacente, bien adaptée aux particularités d’Internet et du Web. Ce sera l’un des gros challenges de cette aventure. Techniquement, Chrome OS fonctionnera sur les processeurs de type X86 et ARM et sera construit sur un noyau Linux. Google annonce avoir déjà des discussions avec des fabricants de Netbooks. Dans le blog de Google, il est précisé que certains recoupements et superpositions auront lieux avec Android… On n’en attendait pas moins.

Explore posts in the same categories: Convergence PC- Mobile, open source, PC, Sans Fil

Étiquettes : , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :